Renforcement du droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG)

Cette semaine, l’Assemblée Nationale examinait en deuxième lecture la proposition de loi visant à renforcer le droit à l’avortement, portée par Albane Gaillot et Marie-Noëlle Battistel.
Le texte adopté mardi soir prévoit :
  • L’allongement des délais légaux d’accès à l’IVG (de 12 à 14 semaines)
  • La pratique des IVG instrumentales par les sages-femmes
  • La suppression du délai de réflexion de deux jours pour recourir à une IVG
  • La création d’un répertoire des professionnels de santé et structures performant des IVG
Je soutiens cette proposition de loi depuis sa présentation à l’Assemblée Nationale en octobre 2020. J’ai d’ailleurs cosigné la tribune “appelant le gouvernement et la représentation nationale à s’engager résolument en faveur du droit des femmes à disposer de leur corps”, publiée ce week-end par le JDD.