Réforme des retraites – Commission spéciale

Le 12 février, après plus d’une semaine de travaux, il restait en commission spéciale encore 13 997 amendements à examiner ce mardi soir sur le projet de loi ordinaire instituant un système universel de retraites.

Ce texte étant inscrit à l’ordre du jour de la séance publique du 17 février, nous nous sommes retrouvés dans l’impossibilité d’achever l’examen de l’ensemble des articles.

En effet, le Gouvernement posant comme principe le vote de ce texte avant les élections municipales, il n’a pas souhaité repousser cette date.

Ainsi conformément au règlement de l’Assemblée Nationale, le texte étudié en séance publique sera le projet de loi initialement présenté par le Gouvernement sans aucune prise en compte des modifications intervenues en commission.

J’ai exprimé, au nom du groupe Libertés et Territoires, notre désapprobation sur cette façon de fonctionner qui risque de se terminer par un passage en force qui ne fera que des perdants.