Lancement d’une mission d’information « Maladie de Lyme : améliorer la prise en charge des patients »

Mercredi 13 janvier 2021, j’ai été nommée Présidente de la mission d’information « Maladie de Lyme : améliorer la prise en charge des patients », dans le cadre de la Commission des Affaires Sociales.

Ces travaux font suite au cycle d’auditions de septembre dernier sur la chronicité de la Maladie de Lyme, dont j’avais été co-rapporteure avec Stéphane Viry.

Mes collègues Vincent Descoeur et Nicole Trisse, co-Présidents du groupe d’études « Maladie de Lyme » à l’Assemblée Nationale, ont eux été nommés co-rapporteurs de cette mission d’information, pendant laquelle nous nous intéresserons particulièrement à la prise en charge et à l’accompagnement des patients atteints de maladies vectorielles à tiques.

[Vidéo de ma nomination]

Nous avons commencé nos auditions en février :

  • Mardi 9 février, nous avons échangé avec deux épidémiologistes de l’agence Santé publique France : Dr. Julie FIGONI et Mme Alexandra SEPTFONS. Après avoir précisé les missions de l’agence en matière de surveillance de la borréliose de Lyme, elles nous ont partagé des statistiques sur l’incidence de la Maladie de Lyme en France, ainsi que des éléments de comparaison avec nos voisins européens.
  • Jeudi 11 février, les associations France Lyme, ChroniLyme, Lyme Sans Frontières, Le droit de guérir et la Fédération Française contre les Maladies Vectorielles à Tiques nous ont fait part de leurs recommandations en matière de reconnaissance et de suivi des patients atteints de maladies vectorielles à tiques.
  • Jeudi 18 février, nous avons auditionné le Conseil National de L’Ordre des Médecins, puis des représentants de la Haute Autorité de Santé et de la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF).
  • Jeudi 4 mars, nous avons échangé avec Dr Chantal Sobas et Dr Anne Carricajo de la Société française de microbiologie, pour en savoir plus sur les tests de dépistage de la maladie de Lyme.
  • Le même jour, nous avons ensuite organisé une table-ronde avec plusieurs médecins expérimentés dans la prise en charge des patients atteints de maladies vectorielles à tiques, pour qu’ils nous présentent leurs expériences et leurs réflexions sur le parcours de ces patients.

De quoi bien enrichir le rapport que nous rendrons plus tard dans l’année…