Question écrite sur la prise en charge des victimes de la légionellose

Jeanine DUBIE a interpelé la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes au sujet de la prise en charge des victimes de la maladie de la légionellose.

Retrouvez ci-dessous sa question écrite :

Mme Jeanine Dubié attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes au sujet des mesures de prévention mises en œuvre par le Gouvernement pour favoriser une meilleure prise en charge des victimes de la légionellose.

La légionellose est une forme grave d’infection pulmonaire causée par des bactéries : les légionelles. Contractée par les voies respiratoires, le plus souvent en raison d’un défaut d’entretien ou d’hygiène dans des installations collectives sur le lieu de travail ou lors d’une hospitalisation, cette maladie est méconnue du grand public et mal diagnostiquée par le personnel médical. Pourtant, elle peut entrainer des séquelles graves voire invalidants.

Aussi, elle lui demande quelles mesures le Gouvernement entend mettre en œuvre pour améliorer la prévention de cette maladie, favoriser la prise en charge des victimes de la légionellose par le personnel médical, et permettre la reconnaissance de la légionellose en tant que maladie professionnelle par les CPAM.