Pour un débat digne sur le droit à une fin de vie libre et choisie

Jeudi 8 avril, dans le cadre de la niche parlementaire du Groupe “Libertés et Territoires” à l’Assemblée nationale, l’Assemblée Nationale examinera la proposition de loi donnant et garantissant le droit à une fin de vie libre et choisie.

Ce texte a été largement adopté par la commission des affaires sociales la semaine dernière, après des débats clivés mais constructifs et respectueux de l’opinion de chacun.

Malheureusement, la situation devrait être différente en séance publique : plus de 3000 amendements ont été déposés par des députés opposés à cette proposition de loi. Avec plusieurs collègues parlementaires, nous avons dénoncé cette technique visant à obstruer nos débats.

Certes, le sujet de la fin de vie relève de l’intime où les convictions de chacun prennent une part prépondérante. Mais, ce n’est pas une raison pour empêcher le débat démocratique sur cette question.

J’appellerai demain, lors de la discussion générale sur ce texte, à un débat digne et à la hauteur des attentes qu’il suscite.

 

Notre tribune dans le Journal du Dimanche du 4 avril : https://www.lejdd.fr/Societe/lappel-de-270-deputes-sur-la-fin-de-vie-nous-voulons-debattre-et-voter-4036064

Ma position sur ce texte et cette obstruction parlementaire, publiée le 7 avril par La Nouvelle République des Pyrénées : https://www.nrpyrenees.fr/2021/04/07/jeanine-dubie-avoir-le-droit-de-choisir-librement-sa-fin-de-vie-9474354.php