PLFSS : le groupe RRDP réagit aux annonces faites sur la politique familiale

risque-de-greve-dans-les-caisses-d-allocations-familiales_article_popin - CopieAu nom du groupe RRDP auquel Jeanine DUBIE appartient, Roger-Gérard Schwartzenberg s’est exprimé au sujet des annonces faites par Marisol TOURAINE sur la politique familiale.
Retrouvez ci-dessous son communiqué de presse :
« Dans son Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015, le Gouvernement serait-il en train d’inventer une nouvelle rubrique budgétaire, qui pourrait s’intituler : « Dispositions visant à indisposer les familles », avec trois mesures particulièrement inéquitables ?
– D’abord, la majoration du montant des allocations familiales interviendra non plus à 14 ans, mais seulement à 16 ans, alors que la période de 14 à 16 ans, celle des débuts de l’adolescence, entraîne plusieurs dépenses supplémentaires.
– Ensuite, la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) ne sera plus attribuée à compter de la date de sa naissance, mais seulement au début du mois suivant cette naissance.
– Enfin, la prime à la naissance, qui est actuellement du même montant (923 €) pour chaque enfant, sera diminuée des 2/3 et réduite à 308 € à partir du deuxième enfant. Motif avancé : ‟la possibilité de réutiliser le matériel acheté pour le premier enfant”.
Cette réduction des prestations familiales est très inéquitable si on la compare à certaines mesures dispendieuses prises dans d’autres cas.
Ainsi, avec le CICE (Crédit d’impôt compétitivité emploi), la Fédération des banques françaises a bénéficié de 300 millions d’euros en 2013, alors que la réduction de la prime à la naissance représentera une économie de 250 millions d’euros en 2015 au détriment des familles.
Le rôle d’un gouvernement de gauche serait-il de ‟cocooner” les grandes sociétés et de pénaliser les catégories familiales modestes et moyennes ? »