Maladie de Lyme : la réponse de la ministre à la question écrite de Jeanine DUBIE

La Ministre de la Santé Marisol TOURAINE a répondu à la question écrite de Jeanine DUBIE au sujet de la maladie de Lyme. Retrouvez ci-dessous sa réponse ainsi qu’un article de presse publié le 29 mai 2015 dans la Nouvelle République des Pyrénées.

 

Lyme : week-end contre l’épidémie invisible

Actu – Barèges (65)

La maladie de Lyme (borréliose) devient un fléau dans les Pyrénées. 27.000 cas déclarés par an en France, mais beaucoup de personnes atteintes sont non diagnostiquées. Une morsure de tique, la vie bascule. La borréliose de Lyme imite les symptômes de maladies comme le cancer, la sclérose en plaques, l’arthrose aiguë, etc. Désorientés, les patients vivent des mois ou des années d’errance, subissant des séries d’examens, souvent des traitements lourds et inutiles. Certains perdent leur emploi.

La dépression, la paralysie, voire la mort, sont parfois au bout du chemin. Atteintes, des mères enceintes transmettent la borrelia à leur fœtus. Le milieu médical est si mal informé que ce phénomène est surnommé l’«épidémie invisible». Un projet de loi sur la maladie de Lyme a été rejeté le 5 février dernier mais le gouvernement s’est engagé à agir avant l’été. Devant l’ampleur de l’épidémie dans le département, la députée Jeanine Dubié a attiré l’attention de la ministre Marisol Touraine sur ce problème et demandé où en sont les actions promises. Réponse : le Haut Conseil de la santé publique, l’Agence nationale de sécurité du médicament, l’Institut national de veille sanitaire, le Centre national de référence des borrelia et l’Alliance des sciences du vivant ont été saisis en vue d’obtenir entre autres des diagnostics précoces et informer le public. Tous menacés, nous sommes face à une pandémie. Plusieurs pays, dont la France, participent au Worldwide Lyme Protest.

Ce week-end, les associations françaises lancent un mouvement national.

Nathalie Contraires, du Relais de Lyme de Bagnères, vous invite au marché de Lourdes, le 30 mai : matinée d’information et de sensibilisation, de 9 heures à 13 heures .

à 15 heures, direction la Grotte pour une marche dans l’enceinte du Sanctuaire.

Après l’assemblée de l’association salle du Cairn, des concerts de soutien commenceront à 21 heures avec la chorale Eth Dus, le groupe hip-hop Dans’6T et J.-B. Bullet (participation : 10 €). Le 31, à 14 heures, toujours cité Saint-Pierre, se tiendront des conférences, débats et projections en présence des docteurs Ménat, Medynski, Lassaube et l’association L’Ange gourmand. Pause artistique à 16 heures avec Dansevasion. Venez nombreux, vous êtes concernés.