La prime d’activité rencontre un franc succès, notamment chez les travailleurs du secteur agricole

En Conseil des Ministres, la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine a présenté mercredi 20 avril une communication relative au déploiement de la prime d’activité. Avec plus de 60 000 bénéficiaires issus du secteur agricole, la prime d’activité rencontre un succès chez les travailleurs du secteur agricole.

Trois mois après sa mise en place, le succès de la prime d’activité est incontestable. Depuis le début de l’année, plus de 2,3 millions de foyers, représentant plus de 3,8 millions de personnes, ont bénéficié du dispositif. La prévision initiale de 2 millions de ménages est d’ores et déjà dépassée. La prime d’activité touche de nouveaux publics : plus de la moitié de ses bénéficiaires ne percevaient pas le RSA activité. La prime constitue un droit nouveau pour les jeunes, qui sont nombreux à la recevoir : près d’un adulte bénéficiaire sur cinq, soit près de 400 000 personnes, a moins de 25 ans. La prime d’activité représente un gain significatif : en moyenne, le montant de prime versé est de 164 euros par mois.

Pour le département des Hautes-Pyrénées, on compte d’ores et déjà 8000 bénéficiaires. Ces chiffres ne prennent pas en compte les agriculteurs et les indépendants qui en bénéficient également, les données les concernant seront très prochainement disponibles.

Face à la crise agricole, c’est un atout supplémentaire pour aider les exploitants et salariés agricoles en difficulté

La prime d’activité concerne tant les salariés que les non salariés agricoles.Ainsi, les exploitants peuvent bénéficier de la prime sous réserve que leur dernier bénéfice agricole (BA) connu n’excède pas 1 700 fois le montant du SMIC horaire, soit 16 439 € pour un BA 2016. Les salariés en bénéficient selon leur niveau de revenus d’activité : ainsi une personne seule touche de la prime dès lors qu’elle gagne jusqu’à 1,3 SMIC (soit, dans le cas général un peu plus de 1500 euros nets).

Avec des conditions d’accès beaucoup plus favorables pour les travailleurs que les anciens dispositifs (RSA activité et prime pour l’emploi), la prime d’activité rencontre un franc succès. Au regard du nombre de demandes d’ores et déjà déposées dans les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA), la prévision initiale de 60 000 bénéficiaires est largement dépassée. Ce chiffre est à rapprocher des 21 000 bénéficiaires du « RSA activité » enregistrés en décembre 2015 par la MSA. La prime d’activité permet ainsi de protéger un plus large public dans le monde agricole.

Elle représente un complément de revenu significatif : en moyenne, à ce stade, le montant de prime versé par les caisses de MSA est de 186 € par mois (213 € pour les non salariés agricoles, 174 € pour les salariés).