Hautes Pyrénées: Aide au thermalisme

Ce lundi, nous avons reçu le Ministre chargé des Comptes Publics Olivier Dussopt aux Thermes d’Argelès-Gazost, pour une rencontre avec les représentants des services publics locaux exerçant des activités industrielles et commerciales (SPIC) exploitées en régie et administratives (SPA) qui ont subi de lourdes pertes de recettes tarifaires suite à la crise Covid.
En effet, il n’était pas normal que ces activités gérées par des entreprises privées aient pu bénéficier du soutien de l’Etat et des différents dispositifs d’aide alors que celles en gestion publique en étaient exclues. Ce traitement inégalitaire et très préjudiciable pour nos communes devait absolument trouver solution notamment dans le secteur thermal.
Depuis plusieurs mois, en tant que présidente de l’ANEM mais aussi avec mes collègues parlementaires des Hautes-Pyrénées, nous n’avons eu de cesse d’attirer l’attention du ministère des finances pour qu’une solution soit trouvée. Nous avons obtenu gain de cause lors de la loi de finances rectificative de juillet.
Lors de cette réunion, Olivier Dussopt, nous a précisé que le décret d’application devrait paraître prochainement et que les dotations de compensation seraient versées à la fin du mois de novembre, confirmant ainsi la réponse qu’il m’avait apportée lors de ma question au gouvernement, mardi dernier.
Il s’est aussi engagé à revoir la situation de certaines communes et régies qui dans certains cas ne peuvent bénéficier pleinement du dispositif.
Enfin, il a appelé les élus présents à engager une réflexion sur ce mode d’exploitation qui a montré ces limites lors de la crise sanitaire et à trouver d’autres modes de gestion plus sécurisés.