Handicap – RUA et individualisation de l’AAH

En novembre dernier, j’ai interrogé Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées sur la potentielle dilution de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) dans le futur Revenu Universel d’Activité (RUA).
Hypothèse inacceptable : l’AAH n’est pas un minima social, mais une prestation familiale allouée à des personnes qui ne peuvent exercer un emploi en raison de leur handicap.

Dans sa réponse du 17 mars, la Secrétaire d’Etat a confirmé les propos tenus par le Président de la République lors de la dernière Conférence Nationale du Handicap : l’AAH ne sera pas fondue dans le futur RUA.

Cette décision rend encore plus légitime ma proposition de ne plus prendre en compte les revenus du conjoint dans le calcul et le plafonnement de l’AAH – que l’Assemblée Nationale a adopté, malgré l’avis défavorable du Gouvernement, le 13 février dernier, lors de l’examen de la proposition de loi portant diverses mesures sociales de mon groupe parlementaire.
L’individualisation de l’AAH serait une avancée majeure en faveur de l’autonomie des personnes en situation de handicap. J’espère que le Gouvernement entendra ce message lors de l’examen de notre proposition de loi au Sénat.