Éducation dans les Hautes-Pyrénées : Je soutiens le maintien des classes et des moyens

Samedi 30 mars 2019, j’ai rejoint de nombreux élus, enseignants, parents d’élèves et habitants d’Argelès-Gazost réunis pour manifester contre les menaces qui pèsent sur la cité scolaire René Billères (perte d’une classe, diminution de moyens, remise en cause de l’internat de week-end…).

L’enseignement en zone rurale ou de montagne constitue un enjeu majeur de justice territoriale. C’est pourquoi, ces dernières semaines, je suis intervenue à plusieurs reprises auprès des services de l’Education nationale et du Ministre Blanquer pour maintenir des classes, des postes d’enseignants et des moyens dans les écoles, collèges et lycées de la deuxième circonscription des Hautes-Pyrénées.

L’école est un enjeu trop important pour que lui soit appliquée une simple logique comptable et je continuerai à défendre ce droit fondamental pour les élèves de notre pays et des Hautes-Pyrénées.

C’est pourquoi je resterai attentive et mobilisée pour améliorer le projet de loi “Pour une école de la confiance” lorsqu’il reviendra en deuxième lecture à l’Assemblée nationale. Ce texte suscite en effet de vives inquiétudes quant au sort des écoles rurales et de montagne, et c’est pourquoi j’ai voté contre en première lecture.