Déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé

Je remercie très sincèrement le groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine (GDR) d’avoir à nouveau inscrit à l’ordre du jour de sa niche parlementaire la proposition de loi portant diverses mesures de justice sociale, dont je suis à l’origine.

Pour la deuxième fois, je suis co-rapporteure de ce texte, aux côtés de mon collègue Stéphane Peu, et j’ai défendu avec ferveur la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) ce matin en commission des affaires sociales.

Les députés de la majorité n’entendent toujours pas raison : ils ne veulent pas comprendre que l’AAH n’est pas un minima social et qu’elle relève des principes de solidarité nationale. Sa déconjugalisation est une attente forte des personnes en situation de handicap : il en va de leur dignité et de leur autonomie.

Malgré l’obstination de la majorité gouvernementale, je me battrai jusqu’à la fin de mon mandat pour cette mesure de justice sociale.

Le texte sera examiné en séance publique ce jeudi 2 décembre : avec Stéphane Peu, nous présenterons bien entendu des amendements de rétablissement des articles supprimés par les députés de la majorité.
Retrouvez mes interventions en vidéo ici :