CAE : Jeanine DUBIE interroge les ministres Patrick Kanner et Myriam El Khomri, sur la politique de la ville

Dans le cadre de l’audition des ministres en charge de la politique de la ville Patrick Kanner et Myriam El Khomri, Jeanine DUBIE a posé plusieurs questions sur les mesures mises en place dans le cadre du comité interministériel “Egalité et citoyenneté” pour favoriser l’emploi sur les territoires et notamment l’emploi des jeunes.

Retrouvez la vidéo de son intervention :

Mme Jeanine Dubié. « Égalité et citoyenneté : la République en actes », tel est la dénomination du comité interministériel qui s’est tenu le 6 mars. Pour le groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste, le mot « actes » est essentiel : le terrain attend la réalisation effective des mesures annoncées.

Nous l’avons constaté à l’occasion des dernières élections, le sentiment de relégation est très fort, aussi bien dans les villes que dans les territoires ruraux. Le citoyen se sent de plus en plus mis à l’écart, voire isolé, ce qui nécessite de recentrer nos politiques publiques autour de ses besoins.

Lors de la signature des contrats de ville, la priorité a été donnée à l’emploi des jeunes. Il s’agit d’un bon signal, et il est important de soutenir cette démarche pour créer de l’activité économique. Dans le cadre des contrats de ville uniques, vous avez annoncé le doublement des prêts à la création d’entreprises accordés par Bpifrance, qui passeront de 7 000 à 14 000 euros pour les jeunes dans les quartiers prioritaires. Pouvez-vous dresser un premier bilan de ce dispositif ? Les jeunes sont-ils informés de ces possibilités de financement, et par qui ?

Dans cet objectif de soutien à la création d’entreprises, le Président de la République a annoncé la création d’une agence de développement économique des territoires. Si j’ai bien compris, cette agence devrait rassembler l’ensemble des dispositifs et des réseaux locaux existants pour offrir un point d’entrée unique et simplifier la création d’entreprises. Pourriez-vous nous préciser les contours de cette future agence ? Où sera-t-elle installée ? Quels seront ses missions et son périmètre d’intervention ? Quelles en seront les modalités de gouvernance ? Enfin, la nouvelle répartition des compétences entre les différentes collectivités territoriales est-elle prise en compte, notamment en matière de gouvernance ?

Pour consulter le compte-rendu dans son ensemble : http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr-eco/14-15/c1415050.asp